Trouble anxieux généralisé : quel traitement naturel ?

Le trouble anxieux généralisé est intimement lié à la notion de souci. Les femmes seraient plus touchées que les hommes et environ 6 % de la population serait atteinte de ce trouble.

Selon plusieurs études, les personnes qui en souffriraient ne seraient pas forcément conscientes d’être malades et ne consulteraient un médecin qu’une dizaine d’années après l’apparition des premiers symptômes. 

Ce mal-être profond se traduit de différentes façons et peut être dû soit à un besoin irrationnel d’obtenir des certitudes, soit à un stress post traumatique, soit sans véritable raison.

Certaines personnes déclenchent dans la même année un trouble anxieux et une dépression grave, d’où l’importance de détecter suffisamment tôt les premiers symptômes de façon à les soigner de manière ciblée et naturelle. 

Attention, être anxieux de temps en temps est parfaitement normal et même sain. Le risque est de succomber à l’anxiété chaque fois qu’une situation complexe se présente, puis de plus en plus souvent, plusieurs fois par semaine… La détresse engendrée par cet état est à prendre en considération. 

Est-ce que l’anxiété est une maladie mentale ? 

Ressentir de l’anxiété n’est pas grave en soi et arrive à tout le monde à certains moments de l’existence, plus difficiles que d’autres. Une crainte est souvent ressentie par rapport à une situation : un défi à relever, des examens à passer, la naissance d’un enfant, un divorce, etc.

Marquée de façon plus ou moins importante, la personne anxieuse va réagir de différentes manières avec un niveau d’anxiété variable. Si le trouble est sérieux, son angoisse ne va pas disparaître une fois la situation préoccupante réglée. Le principal facteur de risque est alors l’apparition d’un mal-être continuel et d’une fatigue émotionnelle intense. 

En cas de trouble anxieux généralisé, la personne est affectée dans son quotidien, souvent incapable de travailler normalement et de subvenir à ses besoins. La moindre obligation est source de stress et provoque immédiatement une “boule au ventre”. 

Lorsque l’anxiété s’installe durablement dans la vie d’une personne, le désespoir apparaît et revient continuellement. L’état de nervosité, d’irritabilité est permanent.

Plusieurs sortes de troubles anxieux sont reconnaissables :

  • l’anxiété sociale peut être définie comme une peur incontrôlable qui réapparaît chaque fois qu’une certaine situation se présente. Cette forme d’anxiété interfère avec les relations sociales et englobe parfois des Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC) ou un stress post traumatique, suite à un événement grave ou humiliant (refus scolaire anxieux, peur intense, choc ou accident, etc.).
  • La phobie est aussi une peur qui provoque de grosses angoisses : il peut s’agir de la peur d’un insecte ou d’un animal. Sont notamment citées par les spécialistes l’entomophobie (arachnophobie, apiphobie, etc.) ou la zoophobie (avec en tête de liste l’ophidiophobie ou peur excessive des serpents). Ce peut aussi être la peur d’une situation, d’un agissement ou de certains objets, les phobies les plus courantes étant la claustrophobie et l’hypocondrie.
  • Le trouble panique se traduit par des paniques répétées et fréquentes, parfois sans raison apparente. Ce trouble nécessite une thérapie appropriée et parfois la prise de médicaments contre l’anxiété.
  • l’anxiété généralisée est une anxiété exagérée par-rapport à certaines situations, avec des réactions excessives qui peuvent choquer et affecter les relations avec les proches.
  • l’agoraphobie, ou peur de ne pouvoir trouver d’aide dans un lieu précis et plus particulièrement dans les grands espaces, se traduit par une forte panique dès que l’obligation de sortir de chez soi s’impose. L’agoraphobe est angoissé à l’idée de ne pas pouvoir trouver de secours et d’être emprisonné dans un endroit qu’il ne connaît pas.

Le point commun de ces troubles anxieux généralisés est leur côté irrationnel. La peur ne se contrôle pas et revient sans qu’un événement l’ait provoquée. Des facteurs psychologiques et environnementaux sont le plus souvent en cause. 

Quels sont les symptômes de l’anxiété ? 

Les symptômes de l’anxiété et du trouble anxieux généralisé sont parfaitement connus des spécialistes, psychologues, psychiatres et autres thérapeutes experts du comportement. Pourtant, ils peuvent être confondus avec ceux d’autres maladies. 

Les symptômes fréquents du trouble anxieux sont : 

  • une sensation d’énervement, d’agitation permanente ;
  • de la fatigue, souvent due à des réveils nocturnes et autres troubles du sommeil : problèmes d’endormissement, insomnies, etc. ;
  • une forte transpiration avec des sensations d’échauffement ;
  • une accélération des battements cardiaques avec l’impression que le cœur va littéralement sortir de la poitrine et douleurs persistantes dans tout le torse ;
  • la sensation que l’on étouffe, que l’air ne passe plus dans les poumons ;
  • des frissons et des engourdissements des membres avec l’impression que l’on ne peut plus bouger, que l’on est paralysé ;
  • des tremblements et des sensations d’étourdissement, voire de malaise ;
  • des nausées et maux de tête, parfois aussi des maux de ventre et de la diarrhée : une impression de compression sur l’estomac peut être ressentie et laisser penser à un problème plus grave ;
  • une perte des repères et le passage fréquent du réel à l’irréel : la personne en crise peut ne plus reconnaître son environnement ou ses proches.

En cas de trouble anxieux généralisé, des symptômes complémentaires peuvent apparaître et engendrer un certain nombre de complications. Une crise d’angoisse ou de panique peut, par exemple, mettre en danger celui qui la subit. Les facteurs de risque dépendent de l’environnement et de la réaction des personnes qui en sont témoins. Une hausse de la tension artérielle peut en outre être perçue. 

Quand consulter ? En cas d’apparition et de persistance d’un ou plusieurs de ces symptômes, les spécialistes conseillent de consulter sans attendre. Plus le trouble anxieux est pris en charge tôt, plus il peut être guéri facilement. 

Comment traiter les troubles anxieux naturellement ? 

Le trouble anxieux généralisé peut être soigné par différents remèdes, les plus conventionnels étant les médicaments : anxiolytiques, benzodiazépine, etc. Associés à une psychothérapie, ces solutions donnent de bons résultats mais ne sont pas toujours bien acceptées par l’organisme humain. 

C’est en accord avec son médecin traitant et sans modifier les traitements en cours que le patient va choisir des solutions alternatives, naturelles et saines. Différentes méthodes, comme l’aromathérapie, l’homéopathie ou le magnétisme, sont utilisées en prévention lorsque l’anxiété est modérée et passagère mais que l’état du patient laisse présager une aggravation. 

L’homéopathie pour prévenir et soulager 

Bien plus naturel, le traitement homéopathique soulage les symptômes et met en berne les manifestations physiques et surtout celles provoquées par le stress, agissant sur le système nerveux. 

Pour aider les personnes à risque, plus vulnérables car venant de subir un événement douloureux, des traitements naturels peuvent être mis en place en prévention et en complément d’une thérapie ou d’une prescription médicamenteuse. 

Les granules utilisés sont l’argentum nutricum 15 CH en cas de phobie ou de paniques répétitives et incontrôlées, l’aconitum napellus si des angoisses fortes perturbent le quotidien ou encore ignatia Amara 9 CH pour lutter contre l’anxiété forte. Certains de ces granules peuvent être associés pour une plus grande efficacité mais l’homéopathe est le seul thérapeute capable de préciser quelles associations sont possibles en fonction de l’état du patient. 

Le médecin traitant peut, s’il détient une spécialisation dans le domaine, prescrire les doses homéopathiques et ainsi suivre un patient avec troubles anxieux. 

Des plantes pour agir sur les émotions 

Certaines plantes aident à traiter les troubles anxieux : prises en infusion ou sous forme de compléments alimentaires, ces végétaux calment les angoisses et favorisent le retour d’un sommeil réparateur. Plusieurs semaines sont toutefois nécessaires avant d’en voir les effets. 

La première de ces plantes est l’aubépine. Connue pour calmer et relaxer grâce à ces anthocyanes, la plante agit sur les neurotransmetteurs. La seconde plante appréciée pour apaiser le stress et les tensions est la valériane. A prendre avec précaution et pas plus d’un mois d’affilé, la valériane peut être d’une bonne aide lorsque les troubles ne sont pas très profonds. 

L’anxiété légère et passagère peut aussi être soulagée par la passiflore, la mélisse, l’eschoscholtzia, le houblon, etc. L’effet peut être renforcé par la camomille ou la verveine, des plantes qui sont réputées pour aider à l’endormissement. 

Sous contrôle et uniquement sur avis de l’aromathérapeute, la phytothérapie et l’aromathérapie peuvent être employées pour calmer et apaiser : l’ylang ylang ralentit le rythme cardiaque, l’huile essentielle de néroli adoucit les tensions et la lavande fine aide à mieux dormir. 

Le magnétisme pour rééquilibrer les énergies 

Le trouble anxieux généralisé peut être soulagé de façon durable par le magnétisme. Le guérisseur énergéticien utilise ses capacités avec bienveillance pour rétablir les énergies et libérer les blocages qui provoquent l’anxiété. Son sens éthique lui dicte la façon de procéder et c’est toujours en conseillant à ses consultants de continuer leur traitement qu’il met ses compétences au service de ceux qui en ont besoin. 

Que la souffrance soit psychique ou émotionnelle, le professionnel aide à prendre conscience de sa propre force et à l’exploiter pour combattre le mal-être et le manque de confiance en soi. En cas de trouble anxieux généralisé, le magnétisme agit sur les différents corps énergétiques pour cibler les sources d’anxiété et amener à une libération progressive. Si le praticien est aussi médium, il réalise les différents ajustements nécessaires au retour à l’équilibre. 

Plusieurs aides peuvent être apportées à une personne souffrant de troubles anxieux : une purification des lieux, réalisée dans le même temps, est un bon moyen d’évacuer les énergies négatives et de garder un niveau énergétique sain et de bonne qualité. 

Dans tous les cas de figure, qu’il s’agisse de soins en cabinet ou de soins à distance, l’intervention du guérisseur reste confidentielle et l’anonymat est garanti. Plusieurs séances peuvent être nécessaires mais une amélioration est perceptible, dès le début du traitement, chez la majorité des patients.

Auteur: Julien Urnel

 

;