L’homéopathie contre le stress : les traitements efficaces

Les symptômes du stress se reconnaissent facilement : boule dans la gorge, énervement, mal de tête, troubles du sommeil, fatigue émotionnelle, etc.

Différentes solutions sont proposées par les médecins et psychiatres pour évacuer la tension et retrouver la sérénité, toutes ne sont pas naturelles et certaines peuvent avoir des effets secondaires.

Il existe pourtant des médecines douces avec des traitements faciles à prendre et sans contre-indication pour lutter efficacement contre les maux de l’esprit.

Utiliser l’homéopathie contre le stress par exemple est préconisé pour bénéficier d’un mieux-être progressif axé sur l’association de substances végétales, minérales et animales.

Reconnue comme une médecine alternative, l’homéopathie renferme bien des secrets : comprenez son mode de fonctionnement et apprenez comment sont fabriqués les granules et doses buvables. Quelle est finalement son efficacité contre le stress et faut-il craindre des effets secondaires ?

Comment fonctionne l’homéopathie ?

L’homéopathie se soucie du patient dans sa globalité et non de la maladie. Différents traitements sont possibles et doivent être sélectionnés en fonction des symptômes et des signes de stress.

Rappelons que les granules homéopathiques sont conçues à partir d’un concentré de principe actif. Les substances sont d’abord broyées puis déposées dans un solvant élaboré avec de l’alcool. Est ainsi obtenue la teinture mère reprise pour les préparations d’homéopathie mais aussi, dans certains cas, pour les traitements de phytothérapie.

Pour finaliser la création du médicament homéopathique, plusieurs dilutions sont nécessaires. Si les substances utilisées sont non solubles, un autre procédé est utilisé : il s’agit de la trituration. L’ajout de lactose garantit alors la préservation des principes actifs.

Plusieurs dilutions successives seront également obligatoires avant d’arriver au résultat final. Les substances obtenues sont ensuite dynamisées, c’est-à-dire agitées jusqu’à ce que l’eau et l’alcool s’imprègnent de l’essence du principe actif.

A partir de là, comment fonctionne l’homéopathie ? Cette médecine holistique se base sur le principe que toute substance capable de provoquer des symptômes est aussi capable de les guérir. Pour prescrire un traitement, l’homéopathe examine le malade de façon globale et ne se base pas uniquement sur ce qui le pousse à consulter. Il lui prescrit des doses, des granules, des comprimés, des ampoules ou une solution buvable, une pommade… à prendre ou appliquer le plus souvent matin et soir mais parfois aussi plusieurs fois dans la journée. La réussite repose sur la régularité des prises : il est donc primordial de ne pas oublier son traitement.

L’homéopathie s’oppose à l’allopathie, médecine classique qui utilise des médicaments pour soigner une maladie précise mais regroupe aussi des médecines non conventionnelles telles que l’aromathérapie, l’oligothérapie ou encore l’aromathérapie.

Une zone particulière du corps humain ou un symptôme est ciblé par le médicament ou le traitement d’allopathie. En fait, toutes les pratiques ne relevant pas de l’homéopathie sont considérées comme des pratiques d’allopathie.

Quelles granules prendre contre le stress ?

Différents remèdes existent contre le stress. Les dilutions s’expriment généralement au centième (CH : Centésimale Hahnemannienne), parfois au dixième (DH : Décimale Hahnemannienne) et sont prescrites en fonction du symptôme ressenti.

Dans tous les cas, les granules doivent fondre sous la langue pour un effet plus rapide. Une fois les symptômes parfaitement définis, plusieurs types de médicaments homéopathiques peuvent être efficaces :

  • Nux vomica. A prendre si vous souffrez d’insomnie, de troubles du sommeil ou de problèmes digestifs mais aussi si vous avez régulièrement des sautes d’humeur telles que colère, agressivité ou irritabilité, Nux Vomica vous aide à vous maîtriser et à réagir de manière moins intempestive. La dilution préconisée en cas de troubles nerveux est de 15 CH et la posologie est prescrite pour 3 mois minimum.
  • Ignatia amara. Efficace en cas de fortes contrariétés et de stress latent, Ignatia amara est le traitement homéopathique parfait pour tous ceux qui ne peuvent plus gérer leurs angoisses, leur chagrin mais qui arrivent à se consoler en fumant, en buvant de l’alcool ou grâce à une distraction. Il se prend plusieurs fois par jour si nécessaire en dilution 7 CH.
  • Argentum nitricum. Ce concentré est particulièrement bénéfique à ceux qui n’arrivent pas à contrôler leur stress et qui souffrent en parallèle de troubles digestifs de type diarrhée, nausée ou vomissement. Il renforce aussi le système immunitaire. Les dilutions hautes 15 CH et plus sont indiquées pour toutes les pathologies chroniques.
  • Ambra grisea. Palpitations et crises émotives font partie de votre quotidien ? Ambra Grisea vous aide à mieux vivre dans votre cadre professionnel. Ces granules soignent les signes de l’hypersensibilité et agissent aussi sur certains troubles respiratoires. Fabriqué à partir de l’ambre gris, présent dans le tube digestif des cachalots, Ambra grisea 9 CH est prescrit en cas d’asthme nerveux, si l’individu est sujet au trac avec aérophagie ou à la dépression chronique due à la timidité.
  • Coffea cruda. L’homéopathe prescrit Coffea cruda en cas d’insomnies chroniques, de réveils nocturnes provoqués par des bruits même très faibles ou des douleurs (douleurs dentaires, céphalées, maux de ventre, etc.). Le médicament homéopathique se présente sous un grand nombre de formes : granules mais aussi solution liquide en gouttes, comprimés, ampoules à boire, poudre, crème à appliquer, etc.
  • Aconitum Napellus. La substance transmise par les granules d’Aconitum Napellus traite les fortes angoisses qui s’accompagnent le plus souvent de peurs incontrôlables. Élaboré à partir de l’aconit napel, très toxique dans sa forme première, le concentré agit sur la névralgie et l’appareil respiratoire en le décongestionnant. L’effet se ressent sur l’ensemble des terminaisons nerveuses. Attention toutefois aux intolérances alimentaires, saccharose et lactose sont utilisés pour la dilution.
  • Phosphoricum acidum. Idéale pour les personnes très énervées ou hyperactives, cette substance agit comme un “calmant”, pour tempérer l’agitation et permettre le repos. Phosphoricum acidum renforce également la concentration. Cette souche homéopathique s’obtient à partir de l’acide phosphorique et convient bien aux individus jeunes démotivés, en phase de burn-out, en surmenage intellectuel ou très fatigués.
  • Arsenicum Album. Ce traitement homéopathique s’adresse aux enfants en cas de stress prolongé et de troubles du sommeil. La dilution 5 CH est réservée aux personnes souffrant de diarrhées infectieuses. La dilution 9 CH est conseillée à ceux et celles qui se réveillent régulièrement durant la nuit.

Comme avec les huiles essentielles, le traitement homéopathique ne doit pas se substituer intégralement à la médecine conventionnelle. Il doit être prescrit par votre médecin en conservant les prescriptions et ordonnances de votre traitement de base habituel.

Les soins énergétiques pour lutter contre le stress sont particulièrement conseillés en complément de l’homéopathie. Grâce à son magnétisme, l’énergéticien magnétiseur a la capacité de percevoir les énergies responsables des symptômes du stress. Après avoir libéré tous les blocages ainsi que les énergies négatives, le bien-être ressenti après un soin est souvent impressionnant. Vous retrouvez votre confiance, votre sérénité et vous pouvez affronté les difficultés avec plus de paix. 

Le magnétisme énergétique est également une médecine naturelle sans effet secondaire. Les soins peuvent être pratiqués en cabinet ainsi qu’à distance avec la même efficacité.

Existe-t’il des contre-indications ?

Les médicaments d’homéopathie n’auraient aucun effet secondaire et ne présenteraient aucune contre-indication à condition de ne pas être allergique au lactose, au saccharose ou encore à l’alcool : les nourrissons, comme les femmes enceintes et les seniors, peuvent suivre un traitement homéopathique si leur organisme supporte les produits de dilution.

Les solutions préconisées par les homéopathes ont été testées et contrôlées à divers niveaux. Seuls des traitements homologués sont prescrits. Prendre x granules pour traiter le stress apporte donc des bienfaits à une majorité de personnes même si certains scientifiques, comme le professeur Couzigou de l’université de Bordeaux, préconisent plutôt une approche non médicamenteuse et déconseillent fortement les doses contenant des substances potentiellement toxiques comme la Belladone ou l’aconit.

Lutter contre le stress avec l’homéopathie peut, dans certains cas, demander du temps et de la patience. Les spécialistes admettent que cette médecine alternative, apparue dans les années 1950, délivre des effets progressivement en ce qui concerne le stress, l’anxiété, les troubles nerveux, les troubles du comportement, etc.

Lors de la séance qui dure en moyenne 45 minutes, l’homéopathe réalise un bilan précis concernant les habitudes de vie, la façon de se comporter ou encore les signes révélateurs de stress, comme le ferait un magnétiseur guérisseur avant d’aider son consultant à évacuer les énergies négatives et les différentes tensions. Un suivi est évidemment réalisé pour voir l’évolution de la problématique et surveiller l’apparition éventuelle de nouveaux signes.

L’homéopathie et le magnétisme sont des thérapies adjuvantes qui constituent une aide précieuse pour mieux vivre au quotidien, se débarrasser de ce qui noircit ses journées et absorbe ses nuits. Les professionnels bénéficiant de capacités et d’un savoir sont toujours à l’écoute des personnes en souffrance. Ils agissent en cabinet privé ou à distance pour redonner l’espoir et remotiver.

Alors, quelles sont les limites de l’homéopathie ? Chacun peut trouver du réconfort en croyant fermement à sa guérison et aux bienfaits des plantes sur sa santé. Cependant, l’homéopathie ne doit jamais se substituer à un traitement médical, notamment dans le cas de maladies graves comme le cancer ou la dépression chronique. Les granules sont alors des compléments pour aider à surmonter la douleur et le mal-être.

 

Auteur : Julien Urnel 

;