jeûne intermittent

QUELS SONT LES BIENFAITS DU JEÛNE INTERMITTENT SUR VOTRE SANTÉ ?

Introduction

Convaincu par le dernier livre de Alain Huot, j’ai voulu partager avec vous son expertise sur la pratique du jeûne thérapeutique et en particulier quels sont les bienfaits du jeûne intermittent sur votre santé.

Le jeûne, une voie royale pour la santé du corps et de l’esprit aux éditions Dangles.

Ce livre est un des ouvrages les plus complets sur le jeûne. C’est un véritable guide qui comprend des programmes pour répondre spécifiquement à des problèmes de santé auxquels vous êtes confrontés.

De la préparation de votre jeûne jusqu’à l’étape d’après jeûne, tous les protocoles sont détaillés étape par étape.


Qui est Alain Huot ?

Diplômé en naturopathie, en aromathérapie et en sophrologie, Alain Huot est certifié en médecine nutritionnelle et fonctionnelle et en thérapies psycho-énergétiques (EFT et TIPI). Alain Huot est thérapeute en médecines naturelles depuis plus de 30 ans.


Qu’est-ce que le jeûne ? 

Le jeûne est un arrêt total de l’alimentation solide sur une durée déterminée et de façon volontaire.


Jeûne sec ou jeûne hydrique ? Lequel choisir ?

Alain Huot recommande de toujours de pratiquer le jeûne hydrique.

À l’inverse du jeûne sec, le jeûne hydrique permet de maintenir une hydratation optimale des tissus nécessaire à la vie et au bon fonctionnement de l'organisme.


Quelle est la différence entre un jeûne et un régime ?

Il existe une différence fondamentale entre les diètes partielles et le jeûne sans calorie car le corps réagit complètement différemment.

Dans le cas d’une diète, le corps va d’abord puiser dans ses réserves en protéines ce qui entrainera l’effet négatif de perdre en premier lieu de la masse musculaire.

L’avantage du jeûne intermittent est que le corps va entrer en fonctionnement d’autolyse, c’est à dire qu’il va détruire les toxines et les toxiques stockés à son insu.


Quelle doit-être la durée d’un jeûne efficace ?

Selon Alain Huot, un jeûne efficace pour la santé peut être pratiqué de façon prolongée sur 7 jours par exemple ou bien de façon séquentielle tout en maintenant les actions bénéfiques. Nous verrons plus loin quels sont ses conseils pour pratiquer le jeûne intermittent 16 / 8.


Quels sont les bienfaits du jeûne sur la santé ?

Dans son ouvrage, Alain Huot a réuni tous les résultats des dernières recherches médicales et scientifiques sur le sujet. Les conclusions permettent aujourd’hui de prouver les bienfaits du jeûne sur la santé.

vitamine c liposomale


1- Comment la pratique du jeûne aide à prévenir les maladies cancéreuses ?

En 2018 en France, 382 000 nouveaux cas de cancer ont été recensés ainsi que 160 000 décès liés à cette maladie. 

Le cancer est aujourd'hui la première cause de décès en France.

Selon Alain Huot, agir sur son environnement est le moyen le plus efficace pour prévenir la maladie cancéreuse car aujourd’hui, 85% des cancers sont dus à l’environnement.

Les causes du cancer sont multifactorielles.

Dans son ouvrage, il montre comment le jeûne agit favorablement sur les facteurs de risques des maladies cancéreuses. C'est un traitement complémentaire contre les cancers à part entière surtout en prévention.

Quels sont les bienfaits du jeûne sur les maladies cancéreuses ?

Le jeûne contribue à faire baisser les différentes toxines du corps ainsi que les toxiques absorbées et stockés.

Ces différentes pratiques contribuent à diminuer les processus de l’inflammation à l'origine de la maladie cancéreuse.

Le jeûne contribue également à faire baisser les taux trop élevés d’insuline dans les cellules cancéreuses.


Comment le jeûne peut-il agir comme un médicament pour les maladies cancéreuses selon Alain Huot ?

L’augmentation des corps cétoniques présents dans l'organisme après la pratique d'un jeûne agit comme un médicament anticancéreux. 

La pratique du jeûne va également permettre l’activation de la capacité du corps à réparer les dégâts à l’intérieur des cellules.

Pour obtenir une action préventive efficace sur les risques du cancer, Alain Huot recommande dans son ouvrage de pratiquer au moins un jeûne par an, encadré par un professionnel de santé compétent dans ce domaine.


2- Comment la pratique du jeûne intermittent aide à prévenir les maladies cardio-vasculaires ?

Les maladies cardio-vasculaires représentent la deuxième cause de décès en France après les cancers.


Comment le jeûne peut-il agir sur les facteurs de risques des maladies cardiovasculaires selon Alain Huot ?

La pratique des différentes formes de jeûnes contribue à harmoniser le système hormonal ayant ainsi une action bénéfique contre le surpoids.

De plus, le jeûne participe à faire baisser les taux de cholestérol et de triglycérides. 

Il lutte contre les processus inflammatoires et a des effets hypotenseurs chez les personnes hypertendues.

Le jeûne contribue à diminuer le stress oxydatif par une réduction des radicaux libres nocifs pour les vaisseaux sanguins.

Une baisse significative de la graisse viscérale a été constatée grâce à la stimulation de la production de glucagon obtenue lors des phases de jeûnes.

Quels sont les autres bénéfices de la pratique du jeûne sur le coeur et les vaisseaux ?

Le jeûne ne fait pas perdre de masse musculaire à l’inverse des autres types de régimes qui favorisent la fonte musculaire. Ce facteur d’épargne protéique agit comme un protecteur du muscle cardiaque. Le jeûne agit également en favorisant l’augmentation de la résistance au stress nerveux ce qui a pour bénéfice de diminuer l'impact nocif du stress sur le système cardio-vasculaire.


3- Comment la pratique du jeûne intermittent aide à prévenir la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer représente la cinquième cause de décès en France.

La restriction calorique par le jeûne intermittent prévient les facteurs de risques de la maladie d’Alzheimer.

Alain Huot propose dans son livre de pratiquer un jeûne séquentiel et des pauses alimentaires intermittentes dans le cas de cette maladie neurologique chronique.


Quels sont les actions bénéfices du jeûne intermittent sur les facteurs de risques de la maladie d’Alzheimer selon Alain Huot ?

Le jeûne favorise l’augmentation des corps cétoniques qui agissent comme des médicaments anti-stress et anti-oxydants au niveau des neurones. 

Sa pratique participe à la diminution de certaines protéines Tau qui bloquent le bon fonctionnement des neurones responsables de certaines pathologies dégénératives neurologiques comme la maladie d'Alzheimer.


Comment le jeûne peut-il réparer les premiers dégâts liés à la maladie d’Alzheimer selon Alain Huot ?

Le jeûne favorise la re-fabrication de neurones dans l’hippocampe, siège de la mémoire qui est particulièrement affectée dans le cas de cette pathologie.


4- Comment la pratique du jeûne intermittent aide à prévenir ou à traiter le diabète ?

En France en 2015, 3,7 millions de personnes prenaient un traitement pour le diabète.

90% des diabétiques sont insulino résistants, c’est à dire atteints d’un diabète de type 2.


Selon Alain Huot, le jeûne agit favorablement sur l’insulino résistance. Jeûner serait l’outil le plus efficace pour soigner les états pré-diabetiques.

La pratique du jeûne participe à la diminution du taux de sucre dans le sang par ses effets glycophages. Il agit également bénéfiquement en favorisant la baisse du taux d'insuline et en ré-harmonisant le système de la production de cette hormone en agissant efficacement sur les récepteurs à l’insuline.

vitamine c liposomale


5- Comment la pratique du jeûne intermittent aide à prévenir et à agir sur l’obésité et le surpoids ?

Le surpoids représente la cinquième cause de décès au niveau mondial.

Un français sur deux de plus de 30 ans est considéré comme étant en surpoids ou obèse.

Le surpoids durable favorise l’apparition des maladies chroniques comme le syndrome métabolique, le diabète, les maladies inflammatoires et les maladies cardio-vasculaires.

Dans son ouvrage, Alain Huot recommande le jeûne intermittent appelé aussi le jeûne fasting ( jeûne intermittent 16 / 8 ).


Quelle est la différence entre l’insuline et le glucagon ?

L’insuline est une hormone produite qui agit après un repas. L’insuline est l’hormone du stockage.

Le glucagon est une hormone qui agit en l’absence de repas. Le glucagon est l’hormone du déstockage.


Quels sont les actions bénéfiques du jeûne séquentiel sur l’obésité et le surpoids selon Alain Huot ?

Les bénéfices du jeûne sur la perte de poids sont obtenus grâce à la baisse de sécrétion d’insuline et l'augmentation de la sécrétion de glucagon.

Le jeûne aide à augmenter le taux de leptine qui est l'hormone de la satiété. Les pratiquants du jeûne retrouvent la sensation de faim, ce qui les aide à manger en quantité raisonnable.

Enfin, le jeûne participe à faire augmenter la production d’hormone de croissance dans le corps. Cette action est primordiale car c'est par cet effet, que la masse musculaire est préservée au cours d'un jeûne ( ce qui n'est pas le cas dans la  pratique des régimes ). L'hormone de croissance agit également en réparant les tissus.


6- Comment la pratique du jeûne agit sur les effets toxiques du stress et aide à prévenir la dépression ou le burn-out ?

La dépression touche environ 19% des français entre 15 et 75 ans soit près de 9 millions de personnes.

Au cours de leur vie, 21% des français de 18 à 65 ans seront affectés par des troubles anxieux.

Concernant le syndrome d'épuisement professionnel, 4 millions d’actifs se trouvent à haut risque de burn-out.


Comment les jeûnes plus longs, à partir de 3 à 4 jours commencent à modifier bénéfiquement la chimie du cerveau selon les recherches d'Alain Huot ?

La pratique d'un jeûne plus long participe à la baisse des hormones du stress comme l’adrénaline, la noradrénaline et le cortisol.

À l'inverse, il a été constaté une augmentation des hormones de la bonne humeur comme la sérotonine, l’acétylcholine et la dopamine.

Le jeûne agit alors comme les antidépresseurs par la baisse de la capture de la sérotonine dans les synapses des neurones ainsi que par une modulation de la noradrénaline et de la dopamine.


Quelles sont les actions bénéfiques du jeûne pour prévenir le burn-out ?

Le jeûne participe à la baisse des rythmes cérébraux grâce au mode économie d’énergie. Ce bénéfice sera amplifié si le jeûne est pratiqué en dehors du cadre  de vie habituel, à l'occasion d'une retraite par exemple.

Anti-stress, le jeûne participe à la baisse du cortisol et permet une modification bénéfique de la chimie du cerveau.

La pratique du jeûne permet une rupture avec son quotidien et de changer de rythme. Ceci, afin de prendre du recul sur son mode de vie. Cela amène souvent les pratiquants à avoir des prises de conscience bénéfiques afin de ne plus reproduire les mêmes schémas de vie stressants..


7- Comment la pratique du jeûne intermittent peut-il aider à améliorer son hygiène de vie ?

Quelles sont les actions bénéfiques du jeûne sur l’hygiène de vie ?

Le jeûne permet de modifier son hygiène de vie au quotidien et de poursuivre ses efforts, même dans la période d’après jeûne.

La pratique du jeûne permet de prendre conscience de tous les déchets et de toutes les toxines que le corps peut accumuler. Lorsque les émonctoires s'activent, les pratiquants de jeûnes constatent les réels effets positifs d'épuration.

Le jeûne permet également au corps de re-synchroniser l’intelligence de ses cellules.

Pratiquer le jeûne, c'est se ré-approprier sa santé et en devenir véritablement acteur.


Quelles sont les actions bénéfiques du jeûne sur la quête de sens ?

Le jeûne purifie le corps et l’esprit. Il permet la libération des émotions négatives et permet d'apporter de la cohérence dans sa vie. Il aide à retrouver des valeurs essentielles par le fait d’honorer la vie et le vivant.

Le jeûne aide à développer son sens de l’empathie et de l’entraide et participe au développement spirituel par les prises de conscience qui l'accompagnent.


Comment jeûner ?

Alain Huot conseil dans son ouvrage au moins une cure annuelle de 7 jours pour potentialiser sa santé et pour lutter contre le mode de vie à l’occidental.

Pour les premiers jeûnes de 7 jours, il est conseillé de toujours être encadré par un professionnel de santé. Cet accompagnement aura pour effet de vous rassurer et de bénéficier de l'énergie de solidarité du groupe.

Le jeûne intermittent peut être pratiqué en entretien tout au long de l'année.

Le jeûne séquentiel peut être régulièrement pratiqué avec une pause de  16 à 24 heures avant le prochain repas. Des résultats satisfaisants sont observés à partir de 3 à 4 jours de jeûne intermittent par semaine.


Je vous invite à retrouver tous les conseils et l'expertise de Alain Huot en détails dans son livre.


Auteur : Julien Urnel

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerPublier des commentaires